Aller au contenu

Hype ?

2006 novembre 12
Posted by isatagada

Café du dimanche, j’adore ce moment là. Je me retrouve avec “the Eraser” à fond dans le salon (mon fils exaspéré, sort de la pièce en se bouchant les oreilles, tant pis, les nouvelles enceintes sont trop belles pour ne pas en profiter !), en train de feuilleter le “Rock and Folk” de Novembre. Au passage, je ne saurai trop vous conseiller de lire le fabuleux article sur Nick Kent, chroniqueur vedette au NME notamment, auteur, amoureux de musique depuis des lustres. Figurez vous que ce type nous refait toute l’histoire du rock et réussit à caser dans le même article les Beatles, Les Rolling Stones, Pink Floyd, Bob Dylan, Gainsbourg (j’en passe), mais surtout mon cher Thom York (plus lui que Radiohead d’ailleurs), qu’il qualifie juste de génie. Je vous dis “surtout”, mais attendez la chute !  Car à la fin des 11 pages, avec cette conclusion que l’on attend tant on sent un peu le type désabusé tout de même, par la moindre qualité des groupes modernes (syndrome connu du “c’était mieux de mon temps”), Philippe Manoeuvre, à la suite de sa bouffée d’oxygène Radiohead, lui pose la question qui tue : “D’autres héros ?”. Et le Nick Kent de répondre : “Rufus Wainwright. Il a un talent fou. Il est très inspiré, très beau.” Bien. Vous voyez d’ici le tableau. Isabelle qui saute au plafond, qui pète de fierté, qui a le sourire qui fait mal, l’air triomphant de l’inbuvable vainqueur. J’aurais bien aimé partager ce moment avec la terre entière, sauf que cet article là, je l’ai lu dans le métro. J’aurais pu sauter au cou de ma voisine aussi bien sûr mais je ne sais pas, quelque chose m’en a empêché !

Bref, dans le numéro de novembre de “Rock and Folk” disais-je, dont je poursuivais la lecture pendant mon café dominical, une phrase utilise le mot “hype” dans un contexte auquel je ne suis pas habituée. Le temps d’écrire ce qui précède, la phrase s’est évidemment perdue, mais faites moi confiance. Elle n’employait pas le terme en tant qu’adjectif, mais comme COD et là, patatra ! Toutes mes belles certitudes se sont envolées.

Autant l’avouer, il m’arrive encore fréquement de faire comme si je comprenais tout ce que l’on me disait, histoire de ne pas passer en société pour la looseuse de service. Moins aujourd’hui qu’il n’y a dix ans, depuis en fait que j’ai découvert que nous étions quelques millions de looseurs et looseuses honteux et non déclarés, mais quand même encore un peu. Sans définition précise du mot “hype” (entendu pour la première fois dans la bouche de Rufus, et largement passé à la postéristé dans le langage branché français depuis, sans aucun rapport de cause à effet pourtant), et sans pour autant le demander à quelque expert en language “hype” justement, j’avais fini par m’entendre avec moi-même sur une acceptation générale du terme qui me satisfaisait assez, puisqu’elle sembler coller à la perfection au contexte dans lequel le mot était utilisé. Bref, “hype” = “branché”, c’était la définition de mon dico personnel, et j’en étais assez contente. 

Mais voilà, “Rock and Folk” vient de balayer mes douces certitudes, et me trouve assez pertubée. Je fonce donc sur mon dico (un vieux dico), pas de traduction : “hype”, dans l’édition scolaire de 1981, n’existe pas. Le traducteur automatique de “Voila”, plus actuel, me donne en français le mot “exagération” ce qui ne convient manifestement pas. Sur “Google”, taper “hype means” me conduit vers un article écrit par un entrepreneur, lequel m’informe que “Hype means you have an audience. Hype means you have customers from day one.” Arf, le sens est là cette fois, mais plus loin, le mot est utilisé comme sujet : “that’s where the hype starts to get annoying”. Retour à la case départ.

Bref, looseurs et looseuses de tous pays, unissons-nous : que veux dire ce fichu ”HYPE” exactement ?

 

Merci !

 

 

8 Réponses Leave One →
  1. novembre 13, 2006

    Mouarfffffffffffffff…. j’ai halluciné en voyant ton titres “Hype” !!!
    J’avoue que j’avais une peu la même traduction, interprétation que toi… Hype = Branché, tendance, actuel, la crème de la crème… bref… tout ce que j’aime… ^^
    Et pour moi, c’est sourtout un titre (phénoménalllllllllllllllllllllllllllleuuuuhhhhhhhhhhhh d’Eiffel ^^) dont voici les paroles (attention… c’est sometimes un peu “cru” ^^) :

    “Elle calme pour un instant
    en pornographe experte
    Comme une abîme
    Que l’ on sait où trouver si l’ on veut se perdre
    C’ est le tout Paris qui jouit
    Foule unanime
    Inferno telegraph to the hype
    Inferno telegraph to the hype
    Antichambre, photographe qui attend
    Immortaliser, le visage de la connerie ambiante
    Et c’ est le tout Paris qui jouit encore
    Foule onanisme
    Inferno telegraph to the hype
    Inferno telegraph to the hype
    Personne ne m’ a vu naître
    Personne ne me verra mourrir
    Alors un peu de pudeur
    Même si tu as le clitoris en forme de réussite
    Et c’ est Paris qui jouit encore
    Foule anonyme
    …to the hype
    Inferno telegraph to the hype
    Et ça cherche plus gros
    Et ça cherche plus profond
    Mais l’ on reste en surface
    Quand on voit surfer les artistes
    Et c’ est le tout Paris qui jouit encore
    Foule qu’ on anime
    Inferno telegraph to the hype
    Inferno telegraph to the hype
    La petite bourgeoise des montre mon cul à tout vent
    C’ est catchy-délire
    C’ est du porno vintage
    Les fleurs du pavé parisien
    Inferno telegraph to the hype
    …et tout le monde danse
    Elle calme pour un instant
    En pornographe experte
    Et qui c’est ?
    C’est Paris qui jouit
    Inferno telegraph to the hype
    Inferno telegraph to the hype
    Inferno telegraph … “
    (Ecrit, enregistré et réalisé par Romain Humeau,dans une cave, un grenier et un appartement
    Mixé par R. Humeau – “Abricotine” 2001)
    Et d’où le t-shirt des z’ahuri(e)s “Inferno telegraph to the hype” !!!! ;-)

    Comment çà je fais de la pub… et cela ne fait pas avancer le chmilblick ???? mouarrfff… sorry Isa… c’était vraiment trop tentant !!!!!!!!!!!! M’enfin, là, je pense que c’est dans le sens d’exagération mélangé aver le top du fin de la tendance hyper hype !!!!… puis mince euhhhhhhh… suis nulle en grammaire… COD.. j’t'en donnerai à manger de la prochaine fois du COD… non mais !!!!!!!!

    Bon… bah… je te bisouille ^^
    Et vive Jack sans moi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (je crois que je fais un pré-coup-de-blues-euphorique looool)… j’éviterai de lire ton cr jeudi matin !!!! ;-)

  2. novembre 13, 2006

    alors… j’ai trouvé aussi :
    hype :
    . n –> battage publicitaire (there’s a lot of hype surrounding the book)
    . vt –> faire un énorme battage autour de

    hype /hap/ noun, verb
    noun [U] (informal, disapproving) advertisements and discussion on television, radio, etc. telling the public about a product and about how good or important it is: marketing / media hype Don’t believe all the hype—the book isn’t that good.
    verb [vn] ~ sth (up) (informal, disapproving) to advertise sth a lot and exaggerate its good qualities, in order to get a lot of public attention for it: This week his much hyped new movie opens in London. The meeting was hyped up in the media as an important event

  3. Anonyme permalien
    juillet 15, 2007

    Pour ma part j’ai trouvé que Hype voulait dire exagération
    (et oui c’est une chanson méga supra géniale d’Eiffel <3 ^^)

  4. Anonyme permalien
    décembre 29, 2007

    HYPE C’EST HYPE! HYPE C’EST AVOIR LA CLASSE, ALLER DANS DES CAFES, ETRE AU DESSUS DES AUTRES, VIVRE POUR SOIT, SE CROIRE SUPERIEUR AUX AUTRES!!! MA JOURNEE HYPE A MOI C’EST UNE HEURE A S’HABILLER, SORTIR AVEC MES POTES QUI SONT TROP HYPES EUX AUSSI ET AVEC QUI JE PASSE TOUT MON TEMPS, BOIRE DES CAFES DANS LES BARS LES PLUS CHERS, SE MOQUER DES PAUVRES… C’EST JUSTE ETRE NOUS ISOLE AU MILIEU DE AUTRES QUOI…
    HYPE C’EST TROP GENIAL EN FAITE!!!

  5. Anonyme permalien
    mars 19, 2008

    Pour ma part j’avais entendu autre chose.

    Hype, ça vient tout droit des hippies. Les gens hype c’etais les gens qui s’etaient approprié le “style” des hippies sans en adopter la façon de penser, de vivre.

    En gros c’est (c’etais ?) un terme pejoratif pour qualifier les faux hippies….

    Alors, hype, faux branchés ?

    ;)

  6. Anonyme permalien
    avril 15, 2008

    je suis néerlandaise et professeur de français, j’ai cherché hype aussi sur Google pour savoir la traduction française et je suis tombée sur votre blog, en Néerlandais on dit : c’est un hype, le mot est emprunté de l’Anglais et la signification est chez nous: c’est quelque chose qui est très branché,

    Els de Haan

  7. Anonyme permalien
    décembre 14, 2008

    Hype veut dire : Branché, hyper bien ect ..

  8. Anonyme permalien
    décembre 20, 2008

    J’ai découvert ce mot dans la célèbre chanson de Public enemy, il y a… (mon dieu)… 20 ans environ:

    Don’t believe the hype: ne croyez pas à la rumeur

    MacQueeN

Laisser un commentaire